A l’heure où j’écris ces lignes, beaucoup de choses ont changé depuis le dernier article, et pour cause.. Pti' Citron nous a rejoint ! Prévue pour le 29 Aout, il se trouve qu'il en avait assez d’être bercé dans mon ventre, et avide de découvrir le monde, il a décidé de montrer le bout de son nez.

J’ avais beau entendre des histoires sur les seconds accouchement, mais je n’aurais jamais imaginé une telle nuit. On a beau dire que pour une deuxieme naissance c'est plus rapide et moins stressant, mais elle n'en reste pas moins une épreuve, surement l'une des plus difficile que j’ai eu à gérer physiquement et mentalement.

[ le 02 aout à 22h45 ]

Impossible de rester au calme, mon ventre est completement contracté, mais rien d'étonnant depuis ces 5 derniers mois. Je décide donc d'aller faire quelques pas jusqu'en haut du lotissement.. 

.. De retour à la maison je prend une douche histoire d' essayer de le détendre car la petite marche n'a rien fait du tout. Seulement la douche n'a rien d'agréable et pour cause, la poche des eaux vient de se fissurer. ^^' Une fois sorti je retrouve oliv' dans le salon et je le previens avec un doux et simple  :« mon coeur, je pense que la poche des eaux vient de se fissurer, prépares toi à parti, on va surement devoir aller à l' hopital » .. 
( Un petit coup de telephone à ma super sage femme pour confirmation et c'est parti ! ) 

.. Le départ se fait tout simple et tout serein, Titpuce est depuis le début de la semaine en vacance chez mamie & pépé et cette fois les sacs sont prés.
On charge nos 3 affaires et en route.. ou presque, un petit demi tour pour aller rechercher le livret de famille et c'est reparti ! Direction la maternité de Briançon à 3/4 d'heure de chez nous.

[ 00h15 ] On arrive à la maternité, la fraicheur de la nuit me fait du bien car les contractions sont devenues plus franche pendant le trajet mais complètement irrégulière. Je n’ai pour l’instant que des grosses tensions, pas de douleur vive. On est rapidement accueillis par la sage-femme de garde. On lui explique la situation, et elle nous annonce que je suis seulement à 2.. que j’ai rompu la poche, et donc que « ça va être plus long et douloureux ». Pour l’instant je n’ai pas tellement mal, juste des pointes dans le dos mais c’est supportable depuis les quelques mois passé à y être habitué.

[ OOH45 ] : Après avoir été sous monitoring, et avoir fait le dernier examen sanguin nous voilà montés en chambre. ( Je suis ouverte à 4. ) 
Dans la chambre je fais les 100 pas, impossible de rester en place, et oui, ça commence à tirer fort, de plus en plus et de plus en plus rapidement. La sage femme est parti aux laboratoire porter les dernieres analyses nécessaires à la peridurale. Les contractions sont de plus en plus difficile à estomper. Je commence déjà à fatiguer alors que le pire est à venir, mais je ne peux toujours pas aller en salle d'accouchement. Il faut encore attendre 30 min les résultats du laboratoire.

[ 01H55 ] Enfin la sage femme revient avec les résultats, j'en suis à 6. Direction la salle d'accouchement. L' anesthésiste arrive il m'explique la procédure et prépare le nécessaire pour la péridurale. 20min plus tard il me pique enfin, me précise qu'il faut 15 min pour que la péri commence à faire effet et 30 pour qu'elle soit totalement efficace.. 
Les contractions sont fortes, atrossements douloureuses, certaines me font me crisper à la barre en fer du lit, je serres la mains d'olivier qui ne me lâche pas et m'encourage à tenir bon. Je suis en salle d'accouchement, à me demander comment j’ai pu en arriver là aussi vite, et si cest une fille on l'appel comment : Léna ou zoé ?! Je n’ai jamais eu aussi mal de toute ma vie, je perds mon souffle, je me tords.. j’admire ces femmes qui ont choisi de ne faire recours à aucune aide pour accoucher. J'attends que la péridurale face effet.. mais à la fin d'une contraction bien intense je sent un poid très bas. C’est bébé ? .. 

..La sage femme regarde, oui c’est bien bébé qui arrive et seulement quelques minutes qu'on m'ai mis la peri ! 
Elle installe le matériel et prévient la gynécologue. Le bébé est bel et bien engagé je comprends alors que la péridurale n'auras donc pas le temps de faire effet et qu 'il va falloir encaisser et gerer les douleurs, les contractions, la naissance.
La sage femme est bluffée par mes poussées (oliv m'aide à tenir bon ) il faut dire que je donne tout ce que j’ai. Quitte à avoir mal, autant tout donner pour que ça dure le moins longtemps possible. ^^
L’accouchement en lui même se passe "comme dans un manuel" respirer boquer tout donner et quelques contractions plus tard, de longues poussées à bout de souffle, bébé est là.. 

..  j’entends oliv s'esclamer « c'est un garçon » et je me retrouve avec un bébé tout rose sur le torse, notre Garçon !

Ethan est né à 2h26, 2kg610 pour 47cm

20160805_0612_177 

Nous voilà donc partis pour une nouvelle aventure et pas des moindres, l’aventure d’une vie entière, enfin de plusieurs vies : les nôtres, celle de Maély et celle d’ Ethan. Et si j’ai expérimenté la douleur, j’ai aussi ressenti un amour infini et une joie intense.